04/03/2013

BETES A MANGER DU FOIN ***

*** et nous modérons notre expression

Sur le blog "La Question" :

http://lebloglaquestion.wordpress.com,

 rubrique "Bibliothèque de Combat",  

http://bibliothequedecombat.wordpress.com,

nous pouvons lire, au milieu d'un fatras d'inepties plus graves les unes que les autres, un billet intitulé "Un Franc-Maçon est un juif volontaire". Nous ne savons pas si nous devons en rire ou si nous devons en pleurer :

En effet ce texte, de Ferdinand Céline, daté de 1938, placé sous la photo de Me Collard célèbre avocat membre du FN, est un pamphlet antisémite et antimaçonnique où sont dénoncés et les méfaits des fidèles de la religion judaïque et ceux qui résultent de l'appartenance à la Franc-Maçonnerie parait-il soumise, comme l'église romaine dans sa version Vatican II, à la banque juive et à son satellite la grande loge juive ainsi qu'on le découvrira en parcourant les autres billets de cette page.

Si l'on suit le raisonnement de ces gens, ultra-catholiques adorateurs de Léon XIII exécrants les papes successeurs de Pie XII, les juifs poursuivraient depuis des temps immémoriaux un plan de conquête et de domination du monde par l'appropriation des lieux d'échanges et de pouvoir, par la démolition systématique des fondements de la société (famille, école, états, religions....).

Nous laissons à nos lecteurs le soin de découvrir les insanités véhiculées par ces extrémistes pour qui un cardinal révisionniste est un saint.

Pour notre par nous relèveront la conclusion logique de ce tas d'immondices.

Si les Juifs sont ce qu'ils en disent, et Jésus ainsi que les Apôtres étant juifs, alors on comprend qu'ils (JC et les Apôtres) participent de ce grand plan mondial. Et du même coup on comprend que le christianisme, dévoyé en "catholicisme romain", et pire encore selon eux en "islam", dont les méfaits sous couvert de religion ne sont que trop connus, sont des agents de pénétration de l'idéologie juive dans les sociétés occidentales et arabes depuis près de 2 000 ans.

Qu'il y a donc lieu, en conséquence logique pour tous ceux qui sont épris de Liberté, d'Egalité et de Fraternité, de chercher à les détruire (le christianisme, catholicisme, islam et judaisme) par tous les moyens.

C'est ce à quoi sont occupés ces imbéciles, aux antipodes de ces nobles idéaux, qui ne voient même pas qu'ainsi ils sont en train de couper la branche sur laquelle ils sont assis.

Que nos lecteurs Chrétiens, Musulmans ou Juifs qui vivent leur foi en "gentilhommes" ouverts et respectueux de l'Autre ne se méprennent pas. Francs-Maçons nous ne sommes pas ennemis de la foi religieuse. Nous nous efforçons seulement de combattre ce qu'elle peut avoir de pernicieux lorsqu'elle devient extrémiste, raciste, complotiste, anti-républicaine et démocrate, bien sûr anti-maçonnique.

11/01/2012

Les vrais faux frères ou les pseudos-maçons chrétiens démasqués?

Le site "La Question" en question??? 

Sous couvert de la défense de la foi : Les vrais faux frères ou les pseudo-maçons chrétiens démasqués?

 Dans notre critique du site ultra-catholique « La Question »

 http://lodgamour.blogspirit.com/archive/2012/01/01/la-gra...

 notre préoccupation d'alors était de faire pièce des affirmations relatives à la « Donation de Constantin » sur laquelle l'église romaine fonde ses prétentions à dominer le monde et notamment toute la chrétienté. Également de montrer à nos lecteurs comment, à partir de ce faux célèbre reconnu comme tel par Rome au cours du XIXème siècle, s'effondraient les condamnations papales portées contre la FM. Condamnations qui, rappelons-le, sont notamment à la source de l'antimaçonnisme et de ses cousins l'anti-judaïsme, aujourd'hui l'antisémitisme arabe, le complotisme, l'antirépublicanisme et ses lois... etc... et de l'agit-prop. permanente de certains groupuscules chrétiens radicaux.

 On se convaincra de l'extrémisme de ce site et de ses lecteurs en allant consulter ses pages en suivant le lien :  

http://lebloglaquestion.wordpress.com/ 

A les lire on comprendra mieux l'injonction de Voltaire à « écraser l'infâme ». Et on pourra légitimement s'interroger sur quel sens donner à l'étrange passivité des évêques français devant un tel déferlement de haine aux antipodes de la « loi d'Amour » proposée par les enseignements de l'Évangile?

C'est d'ailleurs cette interrogation qui nous a amenés à rentrer un peu plus dans le plan du site. C'est ainsi que nous avons découvert que la pensé inspiratrice de ces encagoulés de « La Question » (voir le bandeau du site et la page explicative :

http://lebloglaquestion.wordpress.com/a-propos/)

n'est rien moins que celle du célèbre philosophe contre-révolutionnaire Joseph de Maistre. On trouvera à la page Wikipédia :

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_de_Maistre

une biographie très complète de cet homme de lettre qui fut en son temps (avril 1753 - février 1821) un homme de quelque importance.

Pour nos lecteurs pressés quelques points repères : Joseph de Maistre* homme politique, philosophe, magistrat, historien, écrivain formé à l'école des Jésuites. Adhère aux idéaux du siècle des Lumières, devient Franc-Maçon en 1773 et le reste 40 ans durant, soit jusque huit années avant sa mort. Il s'efforce de concilier son orthodoxie catholique romaine et son appartenance maçonnique. Il refuse les thèses du pseudo complot maçonnique supposé avoir amené la Rév89. Il se lie d'amitié avec les grands penseurs maçonniques de son époque : Willermoz, Pascally, St Martin... qui furent avec quelques autres les fondateurs du « Rite Écossais Rectifié » mouvance maçonnique très imprégné de christianisme (dont la version romaine n'est qu'une part). Il atteint les plus hauts degrés de cet Ordre particulier ainsi que ceux de l'Ordre Martiniste très féru de ce que nous désignerons sous le vocable de « magie blanche ». Il s'efforcera d'apporter des novations aux pratiques maçonniques. Mais mal reçues elles provoqueront sans doute sa rupture avec l'Ordre maçonnique. Certaines sources affirment qu'en réalité il aurait été rejeté de ses loges d'appartenance pour des motifs peu honorables. Quoi qu'il en soit son ressentiment sera sans doute la cause de l'inversion de ses idées philosophiques. Renversement qui fera de lui dans ses dernières années un adversaire acharné de la maçonnerie, de la Rév89 et de l'idée républicaine.

 S'il est vrai qu'on peut trouver chez cet auteur des relents d'anti-judaïsme, de xénophobie, d'anti-maçonnisme... inspirés sans doute par son catholicisme intransigeant cela reste très éloigné des thèses supportées par le site « La Question ». De plus nous connaissons assez de nos frères dans les obédiences et prieurés qui pratiquent le Rite Écossais Rectifié pour savoir que la très grande majorité d'entre-eux est très éloignée de ces idées extrémistes. Sauf...

 … Sauf dans un micro-prieuré, dont nous ne citerons pas le nom par respect pour quelques-uns de ses membres que nous savons être de bonne foi et qui se désolent de ces orientations condamnables. Ce groupuscule sulfureux n'étant pas reconnu maçonnique ni par la Franc-Maçonnerie en France, ni par l'anglaise, ses membres abusés par son pseudo-christianisme ne peuvent malheureusement pas rejoindre les organisations maçonniques admises comme telles.

 Ce prieuré s'affirme en effet chrétien de stricte obédience catholique romaine et sa doctrine est toute entière celle qui est exprimée par le site « La Question » à l'extrémisme le plus radical. On comprend donc pourquoi ses auteurs, qui se réfèrent aussi explicitement au lefebvrisme schismatique mais auquel BXVI fait les yeux doux, se présentent « encagoulés » comme d'autres qui s'emburkent.

 D'où notre titre en forme d'interrogation :  

Les vrais faux frères ou les pseudo-maçons chrétiens démasqués?

 qui indique assez qu'un faux chrétien peut aussi cacher un faux maçon.

 Rien n'est, en effet plus éloigné du Christianisme, que la Franc-Maçonnerie qualifie de « plus belle religion du monde » (qui explique aussi la hargne islamiste contre elle), que les thèses véhiculées par ce site puant de haine jusqu'à la nausée. 

* Notons encore que de Maistre fut contemporain de l'Abbé Augustin Barruel (1741 - 1820), jésuite, célèbre pour son pamphlet antimaçonnique « Mémoire pour servir à l'hitoire du Jacobinisme ». Violemment opposé aux Encyclopédistes et à la philosophie des Lumières c'est un des plus importants propagateurs de la théorie du complot judéo-maçonnique qui aboutira un siècle plus tard à la publication des sinistres Protocoles de Sion. Selon Barruel les « Illuminés de Bavière »**, groupe paramaçonnique fondé par Adam Weishaupt, auraient infiltrés divers mouvements, dont la Franc-Maçonnerie, afin de provoquer la Rév89 et l'avènement de la république contre les rois et l'église romaine.

 Il n'est pas interdit de penser que les écrits antimaçonniques de Barruel, comme ceux de Maistre, furent des commandes de la hiérarchie romaine afin de justifier les condamnations papales et de provoquer un mouvement contre-révolutionnaire.

A suivre...

** A propos des "Illuminés de Bavière" on suivra avec profit le lien Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Illumin%C3%A9s_de_Bavi%C3%A8re

ainsi que les liens attachés.

Egalement celui du site EsoOccult :

http://www.esoblogs.net/991/les-illuminati-un-peu-d-histo...

Attention nous ne partageons pas les orientations de ce site. Nous ne le citons qu'en raison de son étude sur les Illuminatis et les théories du complot qui nous semblent faire un point assez objectif de la question.

Note : Bien entendu nous donnerons une place aux commentaires éventuels des initiateurs du site "La Question" dès lors qu'ils respecteront les prescriptions rédactionnelles de notre blog (voir colonne de droite "Nous écrire"). 

 

22/04/2011

Piss-Christ, Cattenoz...et...? Ah bon!

Juqu'à présent nous étions restés en dehors de la polémique sur l'exposition d'Avignon et la monstration d'une image du Christ en croix plongé dans de l'urine. Mais une récente sortie de l'évêque Cattenoz, rubicon personnage qui ne doit pas téter que de l'eau minérale et qui est fort contesté dans son diocèse, mettant en cause la Franc-Maçonnerie nous amène à sortir de notre réserve. 

Il ne nous appartient pas de décider si "l'oeuvre" (sic) présentée est une provocation sordide ou si c'est au contraire le résultat d'une pensée géniale. Nous observons simplement qu'il est du droit de création de produire, sans limitation, toute représentation sculptée, écrite, filmée ou peinte. A charge pour l'auteur de répondre devant la loi d'un éventuel trouble à l'ordre public ou de subir la vindicte ou l'indifférence du public. Que toute censure préalable au nom d'un ordre moral quelconque est un crime contre la pensée, c.à.d, contre la liberté d'expression.

Certes l'image est choquante et blessante pour de nombreux chrétiens et même de non-croyants respectueux de la foi d'autrui. Mais ne l'est-elle pas qu'en simple opposition à la vision sulpicienne d'un christ "bien propre sur lui" alors qu'on sait très bien que dans l'agonie, où se révèle, au cas particulier, toute l'humaine condition du Dieu fait homme, les muscles qui contrôlent l'intime se relâchent et laissent échapper fèces et urine.

L'art est provocation qu'on l'aime ou pas, qu'il blesse ou pas. Et la provoc provoque (c'est sa fonction) la réflexion. Mais c'est à nous de décider jusqu'à quel niveau de réflexion nous voulons aller. Chacun est libre de trouver cette représentation scandaleuse.

Mais chacun peut aussi pousser sa réflexion plus loin comme l'a fait un commentateur de GOLIAS "Le Christ n'est-il pas venu pour nous sauver de notre « urine », de notre fumier, de nos miasmes fétides qu'on appelle péchés? Son sang coulant sur notre fétidité excrémentielle pour tenter de la purifier ne s'affiche-t-il pas comme une immense espérance aux ailes d'aurore ? Quel plus belle représentation symbolique que cette croix trempant dans le verre de nos turpitudes ?

Alors tempêter comme l'a fait l'évêque une première fois, qui n'a, à son habitude, sans doute pas réfléchi plus loin que le bout de son nez, ne devait-il pas faire qu'arrive ce qui devait arriver par la main de quelques excités qui décidèrent marteaux en mains de s'attaquer à "l'oeuvre" (sic) présentée?

Et qu'il récidive une seconde fois donnant ainsi une publicité inutile et supplémentaire à une "oeuvre" (sic) et à une exposition inutiles relève plus de la sottise que de l'intelligence magistérale.

Sans doute ayant pris conscience de sa bourde, qui ne peut qu'augmenter la cote de l'artiste (sic) sur le maquignonnage de l'art (pardon aux maquignons respectables), a-t-il jugé bon de désigner le coupable de cette insulte à la foi en laissant entendre que la Franc-Maçonnerie était derrière cette affaire. Que nous dit-il en effet dans son dernier communiqué?

- A l'entrée dans la Semaine Sainte cette exposition est certainement lié à la Franc-Maçonnerie. Quelle preuve apporte-t-il de cette affirmation? Aucune évidemment.

Si, interroge le journaliste, vous pensez qu’il y a un lien entre la franc-maçonnerie et l’exposition de cette photographie, pourquoi ne pas l’avoir dit plus tôt ?

- Mais, répond l"évêque, je l’ai dit à l’occasion de presque toutes mes interviews mais curieusement, ces passages ont toujours été coupés. Cet évêque serait-il ici plus bête que bête, ignorant qu'il semble être, que la dénonciation calomnieuse est répréhensible? Que si ses calomnies ont été censurées les journalistes n'ont fait que leur travail en toute objectivité?

Qu'avez-vous fait, demande encore le journaliste, pour remédier à la situation?

- J’ai, dit l'épiscope, demandé le retrait des photographies de la ville et de l’exposition. J’ai souhaité également réunir une table ronde avec la mairie, les responsables de l’exposition et les francs-maçons. Pourquoi diable les Francs-Maçons???

Les Francs-Maçons? s'étonne le plumetif (mot synonyme plus sympa que "pisse-copies")

- Oui parce que je m’aperçois qu’à Avignon, où ils sont très nombreux, il y a un certain nombre de francs-maçons très influents. Et alors???

Pensez-vous que le maire a des liens avec la franc-maçonnerie ?

- Ah, là je sors le joker… Quel courage??? Et quel aveu d'ignorance alors que plus haut il dit vouloir se réunir avec les "frangins"???

Suggérez-vous qu’il y aurait un lien entre la franc-maçonnerie et l’exposition de cette photographie ?

- Comme ils sont cachés, je ne peux pas les voir mais je me demande s’il n’y a pas une corrélation avec la franc-maçonnerie.Et hop un petit faux témoignage... sur...

Comment cela ?

- Je constate que là où les francs-maçons sont nombreux, les actes antichrétiens sont également nombreux.... fond de calomnie.

Ainsi procède depuis trois cents ans et plus cette église romaine qui se dit "catholique" de mensonges en fourberies.

D'où notre titre : "Piss-Christ, évêque Cattenoz... et...? Ah bon!". Comprenne qui voudra.

Et le Barbarin, prince de l'église, primat de la gaule (sic) d'en rajouter une couche... Sont-ils donc bien bêtes!!!

26/01/2011

Epingle d'or à Golias

Dans un de ses récents articles, relatif au problème de la pédophilie en Irlande, une scriptrice habituelle nommée AG, dont on ne sait jamais si elle est au bord du délire ou du sérieux, s'est, en termes injurieux, autorisée dans un commentaire une mise en cause directe de la maçonnerie et de Mr Xavier Bertrand, ministre qui ne fait pas mystère de son  appartenance maçonnique et catholique.

Nous avons, dans un premier temps, répondu à cette dame en lui posant la question de savoir "En quoi cette double mise en cause avait à voir avec le thème du fil?".

A notre grande surprise nous avons constaté que nos messages avaient été effacés par la modération du site Golias ainsi que certains posts de la dame. Dans le même temps nous en avons reçu avis sur la BAL du site au motif de conservation de la ligne éditoriale de Golias. Ce qui est son droit le plus absolu bien que le message initial de mise en cause soit resté lisible.

Après échange de courriers avec la modération de Golias droit a été fait à notre demande de modération du post incriminé. Ce qui a été fait par suppression pure et simple.

Nos remerciements à Golias pour cette preuve de bienséance dans la ligne d'ouverture chrétienne de ce site. Et donc plutôt qu'une "machoire d'âne"*** nous avons le plaisir de lui décerner notre première "épingle d'or".  

Emmanuel

*** Machoire d'âne en référence à cette arme dont Goliath (une sombre brute) se servait contre ses ennemis (notamment le minuscule David qui eut raison de lui) et au graphito par lequel les anciens Romains représentaient les premiers chrétiens semble-t-il assez imbus de leur foi.

 

16/11/2010

A propos de notre note "Lucifer et les Francs-Maçons"? (suite)

http://lodgamour.blogspirit.com/archive/2010/11/03/lucifer-et-les-francs-macons.html     

Initialement donné en commentaire nous plaçons ici en note celui de notre Frère Marc qui nous a alerté sur le fait que ce texte a été partiellement reproduit sur le site du Docteur Angélique.

Nous devons cependant rappeler à tous que, si nos texte sont libres de droits, la simple correction veut qu'ils ne soient pas reproduits sur d'autres sites sans notre autorisation.

S'il fallait démontrer à quel genre d'enfermement pernicieux conduit le radicalisme religieux, notamment au sein de la frange dure de l'église romaine, on en aura un aperçu édifiant dans la lecture de ce fil :

 http://docteurangelique.forumactif.com/philosophie-realiste-discussions-diverses-f2/les-francs-macons-adorent-ils-lucifer-t10892-100.htm#352251     

Nous savons cependant gré au Frère ADAMEV de sa vigoureuse défense de la maçonnerie. Et nous le remercions de cette conclusion apportée ce jour :  

Texte du Frère Adamev : "Continuez svp, j'apprends, et avec moi les milliers de gens qui vous lisent, des tas de choses sur la manière dont l'église romaine, dans sa frange sectaire, perçoit la FM et d'une manière générale tout ce qui ne pense pas selon le magistère romain. C'est vraiment plein d'enseignements sur la conception que vous avez de la Charité Chrétienne, de ce qu'est le discernement, le respect de l'autre (voir aussi ce qui s'écrit ici ou là sur la foi musulmanne, la philosophie boudhiste... bref tout ce qui n'est pas votre pensée étroitement "catholique").

Merci cependant à Alexis232 d'avoir rappelé ce que disent les Constitutions d'Anderson, en effet, texte fondateur pour la maçonnerie moderne prise dans son ensemble :

"Un Maçon est obligé de par son Titre d'obéir à la Loi Morale et s'il comprend bien l'Art, il ne sera jamais un Athée stupide ni un Libertin irréligieux. Mais bien que dans les Temps Anciens les Maçons fussent obligés dans chaque pays d'appartenir à la Religion de ce Pays ou de cette Nation, quelle qu'elle fût, il est maintenant considéré comme plus opportun de seulement les soumettre à cette Religion que tous les hommes acceptent, laissant à chacun son opinion particulière, qui consiste à être des Hommes Bons et Honnêtes ou Hommes d'Honneur et de Sincérité, quelles que soient les Dénominations ou Croyances qui puissent les distinguer ; ainsi, la Maçonnerie devient le Centre d'Union et le Moyen de concilier une véritable Amitié parmi des Personnes qui auraient dû rester perpétuellement Éloignées."

Je ne peux que me réjouir d'appartenir à cette société d'hommes et de femmes capable de réunir en son sein, loin des excommunications, interdits, accusations infâmantes et/ou d'hérésie(s), de déïcide, de perfidie, de mensonge... ".../... quelles que soient les Dénominations ou Croyances qui puissent les distinguer.../... des Personnes qui auraient dû rester perpétuellement Éloignées."

Mais je ne peux que m'attrister à lire que dans votre acharnement et vos raisonnements spécieux tournant en boucle, vous en soyez arrivés à établir (errare humanum est) et surtout défendre (perseverare diabolicum), au mépris des Ecritures elles-mêmes, l'égalité : Lucifer = diable = satan = Prométhée = Jésus." Fin de citation Adamev 

Faut quand même le faire! 

On notera que si notre Frère a bien posé l'égalité : " Lucifer = Prométhée = Jésus" (en tant que "porteurs de Lumières") ainsi que nous l'avons fait ici même, à aucun moment, et bien au contraire, il n'a fait ce rapprochement avec satan, le diable ou autres démons. Rapprochement que nous-mêmes n'avons pas fait. Rapprochement satanique pour le moins étonnant sous la plume claviadeuse de gens se disant chrétiens.